Les entorses au projet de Monsieur Roussarie

1) Mise en place d'un chef de cabinet par rapport à "Maîtriser avec une très grande rigueur le budget de fonctionnement"

2) Vanter la démocratie participative (cf ma ville n°84) et rajouter, sur la "table", à l'ordre du jour du Conseil municipal du 16 décembre 2014 une délibération sur l'appellation du parvis du Château des Izards "Marwan Garghouti". D'une part, aucune concertation en commission; d'autre part, entorse au Règlement Intérieur du conseil municipal qui prévoit un délai de cinq jours francs (art 2) pour la convocation et donc de la définition de l'ordre du jour. Par ailleurs, le maire aurait pu profiter du bulletin municipal d'avril 2015 pour présenter son projet puisque le vote était reporté. Pas un seul mot ! Où est la démocratie participative ?

3) "Maîtriser la fiscalité pour protéger le pouvoir d'achat des Colomniérois". Or, le budget 2015 est bâti sur une augmentation de la fiscalité de 3,2 %. Certes après une période au taux 0. Certes, baisse des Dotations de l’État. Certes, des efforts pour réduire les dépenses. Mais des économies sont encore possibles. La première : lisez le 1) ci-dessus ! Et il y en a bien d'autres ! Nous reviendrons sur le sujet.

4) En 2016, 2° augmentation des impôts locaux ; +3,5 % sous prétexte d'améliorer l'épargne nette.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 09/09/2016

×